Vous vous doutez peut-être de ce qu’on parle là ou peut-être que vous ne le comprenez pas bien? Pourtant, c’est ce que ces chercheurs ont mis au point. Voyez plus de cette technologie ci-dessous.

Crédit photo: Freepik

Il s’agit des MXenes qu’on prononce « makesens », des matériaux métalliques très fins combinés avec de l’eau et qu’on peut vaporiser sur toutes les surfaces pour les permettre de transmettre les ondes radio.

Cette technologie a été mise au point par des chercheurs du département de science et d’ingénierie des matériaux de l’université Drexel aux États-Unis en 2011. Les MXenes ont été déjà utilisés avec succès dans les technologies de filtration de l’eau, de séparation des gaz ou aussi dans le stockage d’énergie par exemple.

Caractéristiques et récente découverte

Les MXenes sont des matériaux conducteurs et hydrophiles composés de métaux comme le titane, le vanadium, le niobium, le molybdène et d’atomes de carbone ou d’azote. Le matériau ainsi formé est très fin avec seulement l’épaisseur de quelques atomes.

Récemment, le 21 septembre dernier, les chercheurs de l’université de Drexel ont découvert une utilisation bien pratique des MXenes. Ils ont mis au point une méthode qui permet d’incorporer les MXenes dans un mélange liquide transparent semblable à de l’encre. Cela permet de vaporiser le matériau sur n’importe quelle surface et de les rendre capable de recevoir et de transmettre les ondes radio. La constitution du mélange a été vraiment simple: des feuilles de carbure de titane et de l’eau.

Lorsqu’on applique le mélange sur une surface avec un spray par exemple, l’eau va s’évaporer laissant les atomes de métal bien assemblés. Cette fine couche appliquée à la surface va alors se comporter comme une antenne radio.

Pour mieux comprendre l’épaisseur de cette couche métallique, faisons quelques petites comparaisons. Prenons d’abord une feuille de papier. La couche de métal est de 62 nanomètres, ce qui représente un millième de l’épaisseur de notre feuille de papier.

Comparons-la maintenant avec le WiFi. Le WiFi a besoin d’une couche de 5 micromètres, soit 100 fois plus pour faire circuler le courant. Il en est de même pour le Bluetooth.

Marché à exploiter

Les propriétés extraordinaires des MXenes promettent un vaste utilisation et marché. Malgré son épaisseur ultrafine, les antennes ainsi créées ont une meilleure qualité de transmission. Par exemple, comparée aux antennes en graphène, la qualité de transmission est 50 fois meilleure. Et comparée aux antennes en encre argentée, la qualité de transmission est 300 fois meilleure. Mieux encore, il suffit de vaporiser le mélange métallique et l’antenne est prête.

Il est à noter qu’on peut appliquer le mélange liquide d’antenne à n’importe quel support, que ce soit du verre, du papier, du plastique ou même sur la peau. En plus, l’antenne est transparente.

Avec tout cela, les chercheurs espèrent conquérir le marché de l’Internet des objets d’ici 2021, un marché estimé à 520 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *