Des chercheurs ont créé des empreintes digitales “passe-partout”.

Aux États-Unis, des chercheurs à la New York University et de l’Université du Michigan ont réussi à créer de fausses empreintes digitales capables de tromper les capteurs d’empreintes des smartphones.

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont développé des algorithmes qui utilisent de vraies empreintes digitales. Ils disposaient de 6000 empreintes comme modèles de départ, puis font générer de nouvelles empreintes ajustées automatiquement, pour enfin avoir des modèles utilisables.

Pour le moment, l’étude montre que les empreintes finales générées réussissent le test réel dans un cas sur cinq. Par ailleurs, les empreintes créées marchent pour plusieurs personnes en même temps, ce qui en fait un genre de clé digitale “passe-partout”.

Systèmes biométriques en pleine expansion

Des empreintes réelles à gauche et celles générées à droite

La reconnaissance digitale jusqu’à maintenant possède une faille. Les capteurs d’empreintes digitales n’évaluent qu’une partie des caractéristiques des empreintes. Autrement, déverrouiller son smartphone serait vraiment difficile voire impossible, car il faudrait remettre son doigt exactement de la même manière que la première fois à chaque fois. Les chercheurs ont alors exploité cette faille.

De l’autre côté, ces dernières années, les domaines et services qui utilisent le système d’authentification biométrique sont très nombreuses. Selon les chiffres d’un rapport de 2017, environ la moitié des smartphones fabriqués en 2017 possède un système d’authentification biométrique. Ce chiffre ne pourra que s’élever cette année. On estime une augmentation à 71% d’ici la fin de l’année 2018.

Avec tout cela, l’enjeu de cette recherche est capital pour une utilisation plus sécurisée des technologies à l’avenir.

Plus sur le Site du NYU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *