Ulrich Andriantiana et Lantoniaina Rasoloelison

Ulrich Andriantiana et Lantoniaina Rasoloelison, anciens ministres – Photos fournies

Avec le nouveau régime en place, le Bianco a du travail à faire. Hier, deux anciens ministres du gouvernement sortant ont été convoqués au siège du Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco), hier. Il s’agit de Lantoniaina Rasoloelison, ancien ministre de l’Energie et des Hydrocarbures et d’Ulrich Andriantiana, ancien ministre des Travaux Publics et des Infrastructures.

Le motif de leur convocation concernerait le Fonds d’Entretien Routier (FER). En effet, on leur reproche le non-suivi des règles de procédure dans le déblocage des fonds. Ces derniers ont donc fait l’objet d’une enquête au Bianco.

Il est à rappeler que deux figures de l’ancien régime, Henry Rabary-Njaka et Mahafaly Olivier, ont déjà été convoqués au Bianco à Ambohibao, pour d’autres raisons.

A l’époque de Rivo Rakotovao

Par ailleurs, cette affaire de FER remonterait à l’ère Rivo Rakotovao, dans la période où il était président de la République par intérim, fin 2018. Notons que la principale ressource de ce fonds est les Redevances pour l’Entretien Routier.

En outre, certains parlent d’un “deal” contracté entre les ex-ministres et les opérateurs pétroliers, ces derniers finançant l’entretien routier. L’issue de cette affaire reste incertaine vu que les anciens membres du gouvernement devraient justifier par des preuves le déblocage du FER.

Crédit photo : photos fournies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *