Des citoyens britanniques devant le palais de Westminster

Des anti-Brexit se manifestent devant le parlement britannique – Crédit photo : Ben STANSALL / AFP

Hier 12 mars, les députés au Parlement britannique ont rejeté l’accord de divorce avec l’Union européenne. Ce rejet rend l’avenir du pays de Thérésa May très incertain. Le cas d’une possibilité de sortir de l’UE sans accord est le scénario le plus redouté en ce moment.

Les anti-Brexit montrent leur joie

De l’autre côté, applaudissement dans les rangs de quelques centaines d’anti-Brexit, hier dans la soirée en apprenant le rejet de l’accord de divorce. Divers citoyens de la Grande Bretagne sont venus devant le Parlement britannique pour montrer leur joie.

“C’est merveilleux, c’est une étape de plus pour rester dans l’UE!”, raconte Nina Hawl, une manifestante de 82 ans devant le palais de Westminster. Elle était toujours là, “depuis quatorze mois” à chaque session parlementaire sur le Brexit .

Il est à rappeler que l’accord de Brexit a été rejeté pour la deuxième fois hier, et à seulement quelques jours de la date officielle du Brexit prévue pour le 29 mars.

Pour Emma Knaggs, une femme de 37 ans, lutter contre le Brexit est, pour elle, la chose qui importe le plus. Selon elle, toute sa famille a “bénéficié de la citoyenneté européenne”. Elle est alors venue pour défendre sa “liberté de mouvement”.

Pas de troisième chance

Du côté de l’Union européenne, celle-ci a indiqué être “prête à considérer” un report de la date du Brexit. Mais le président de la Commission européenne, Jean-Claude Junker a été clair, “Il n’y aura pas de troisième chance”.

En d’autres mots, lancer à nouveau les discussions avec Bruxelles est à exclure. Pour Michel Barnier, négociateur en chef de l’UE, il n’y aura pas de période de transition, destinée à éviter une rupture brutale, après la date officielle du Brexit le 29 mars sans approbation de l’accord de retrait.

Cette histoire est donc à suivre de près d’autant plus que la date du Brexit est tout proche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *