Abdelaziz Bouteflika - APS

Face aux importantes manifestations en Algérie, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé qu’il ne briguera pas un cinquième mandat à la présidentielle du pays.

Ce lundi, c’est dans un communiqué à travers l’agence officielle APS que le président Abdelaziz Bouteflika s’est adressé à sa nation. Selon sa déclaration, il ne sera pas candidat à la course à la magistrature suprême.

Selon Bouteflika, “Il n’y aura pas de cinquième mandat et il n’en a jamais été question pour moi, mon état de santé et mon âge ne m’assignant comme ultime devoir envers le peuple algérien”. Par ailleurs, il a également annoncé le report de l’élection présidentielle prévue pour le 18 avril prochain.

Nouvelle génération algérienne

Ayant suivi de près les marches populaires des algériens, le président de l’Algérie, âgé de 82 ans, a entendu le message de la jeunesse algérienne et comprend ses angoisses et ses ambitions. Ainsi, il a pris sa décision de laisser le pays à la nouvelle génération algérienne.

Il a d’ailleurs déclaré à travers l’APS que la nouvelle République à mettre en place sera“entre les mains des nouvelles générations d’Algériennes et d’Algériens qui seront tout naturellement les principaux acteurs et bénéficiaires de la vie publique et du développement durable dans l’Algérie de demain”.

Il est à rappeler que des mouvements de contestation de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika ont été effectués par des milliers d’Algériens ces deux dernières semaines. Des voitures et motos rejoignaient alors la longue marche du peuple algérien contre le 5e mandat du numéro un du pays, surtout en Alger.

Crédit photo : Abdelaziz Bouteflika – Agence APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *